Véronique Genest, raciste et islamophobe? Elle répond

À l’occasion de la promotion de sa pièce de théâtre baptisée « Portrait Craché », Véronique Genest a accordé un entretien à L’Echo Républicain. L’actrice qui a campé le rôle de Julie Lescaut de 1992 à 2013 en a profité pour évoquer les critiques dont elle est la cible.

Taxée de « raciste » et d’« islamophobe » à cause de certains de ses propos sur l’islam, notamment, la comédienne a expliqué avoir « mûri intellectuellement ».

« J’ai vu que notre espace de liberté s’est beaucoup restreint avec l’obligation d’être dans une pensée unique. On n’a plus le droit de parler, on est sans arrêt restreint. On est confronté à des gens qui s’érigent en censeur. Les gens vous cataloguent sans vous connaître en se limitant à une parole, un propos rapporté ou déformé. C’est un peu le revers de la notoriété », a poursuivi Véronique Genest.

En 2012, elle subissait les foudres de nombreux internautes et de l’acteur Mathieu Kassovitz après avoir déclaré sur Twitter que l’islam était dangereux pour la démocratie.

Voir: Véronique Genest et Mathieu Kassovitz : le clash.

« Je me moque des donneurs de leçon, conclut l’actrice. Moi, je travaille pour le grand public, c’est-à-dire les gens. Eux, ils rient et représentent plus de 80 % de la population. Je suis une artiste populaire au sens noble du terme. Les gens me le rendent bien. Ils sont très affectueux ».

Sur le même sujet
IslamismeMathieu Kassovitz