Un nouveau suspect dans l’enquête sur les attentats de Bruxelles et Paris

D’après CNN, huit suspects sont encore activement recherchés, dont Yoni Patrick M., un Belge d’origine malienne parti combattre en Syrie en 2013.

Temps de lecture: 2 min

Les dernières informations en direct

D’après la chaîne d’informations américaine CNN, huit personnes sont encore activement recherchées dans le cadre des attentats de Bruxelles et Paris. Trois d’entre elles ont des liens directs avec les Pays-Bas, la Suède et l’Allemagne.

CNN affirme (de bonnes sources) connaître l’identité de deux des trois suspects, qui seraient liés à Abdelhamid Abaaoud (tué lors de l’assaut à Saint-Denis) et Salah Abdeslam, actuellement en détention à la prison de Bruges.

Une mort mise en scène ?

Il s’agit premièrement du Belge d’origine malienne Yoni Patrick M., 25 ans, parti en Syrie en avril 2013. Il serait revenu en Belgique en juin de la même année, aurait été arrêté puis relâché, puis serait reparti en Syrie en janvier 2014 avec Abdelhamid Abaaoud et son jeune frère Younès, âgé de 13 ans à l’époque.

Alors que Daesh avait annoncé sa mort sur Twitter, son nom semble réapparaître dans la liste des suspects recherchés. La piste qu’il aurait mis sa mort en scène pour pouvoir opérer plus facilement est envisagée.

Le second suspect connu est un Syrien de 28 ans, Naïm A., dont le nom circulait déjà dans les services de renseignement. Il serait lié au double attentat perpétré à Bruxelles le 22 mars 2016 mais utiliserait une fausse identité pour circuler.

D’après les services de police, les deux hommes auraient été récupérés en Allemagne (près d’Ulm) par Salah Abdeslam en septembre 2015.

À lire aussi Trois premières mesures de lutte contre le terrorisme adoptées à l'unanimité

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une