Non, les terroristes ne sont pas comptés dans le bilan officiel des victimes

Un précédent bilan avait fait état de 35 morts, puis est redescendu à 32.

Temps de lecture: 1 min

Beaucoup d’internautes ont exprimé leur incompréhension lorsque le nombre officiel des victimes des attentats de Bruxelles a été communiqué. Si Maggie De Block, ministre fédéral de la Santé, a annoncé un bilan de 35 décès lundi dernier, le nombre des victimes est finalement redescendu à 32. Ce changement n’est pas dû aux trois kamikazes des explosions, mais au fait que trois victimes ont été comptabilisées deux fois…

Nous ne connaissons pas encore l’identité exacte de toutes les vies humaines perdues mais, tous les jours, de nouveaux noms, de nouvelles identités apparaissent. Actuellement, le bilan est de 32 morts : 17 de nationalité belge et 15 étrangers. Trente-deux personnes innocentes ont donc péri dans les tragiques événements de mardi dernier. Les trois kamikazes (les frères Bakraoui et Najim Laachraoui) ne font, eux, pas partie du bilan officiel.

De nouvelles identités

Ce mercredi, la première victime des attentats de Maelbeek et Zaventem a été incinérée. Il s’agit de Raghavendran Ganeshan, informaticien chez Onfosys, âgé de 39 ans, dont le corps a été rapatrié en Inde.

► A lire : Raghavendran, première victime des attentats de Bruxelles incinérée

Un nouveau nom a également été communiqué : Janina Panasewicz, 60 ans, décédée dans le métro à Maelbeek.

Par ailleurs, 49 personnes se trouvent encore aux soins intensifs.

À lire aussi Attentats de Bruxelles: ces victimes qui refusent la colère et la haine À lire aussi Attentats à Bruxelles: le long chemin pour donner un nom à chaque victime

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une