Une année noire sur les routes

53 tués dans le Luxembourg en 2015.

Temps de lecture: 3 min

Avant même que les résultats complets et officiels du Service Public Fédéral Économie soient connus, l’Agence wallonne pour la Sécurité Routière (AWSR) dresse un pénible constat. Après plusieurs années à la baisse, le nombre de tués sur nos routes est à nouveau reparti à la hausse en 2015. Cette situation est encore plus dramatique dans la province de Luxembourg puisqu’au total, 53 personnes ont perdu la vie sur nos routes. Et si on ajoute à ce chiffre les estimations liées au nombre de décédés dans les 30 jours qui ont suivi l’accident, le bilan pourrait s’élever à 58 morts.

« Le nombre de tués sur place dans la Province de Luxembourg a presque doublé en 2015 (on en a dénombré 29 en 2014), commente la porte-parole de l’AWSR, Belinda Demattia. Les nombres de blessés et d’accidents corporels ont également augmenté de 10 % au cours de la même période. »

De plus, si on ajoute au nombre de « tués sur place » les estimations, fournies par l’AWSR, liées au nombre de décédés dans les 30 jours qui ont suivi l’accident, le bilan pourrait même s’élever à 58 morts.

En se penchant plus avant sur ces chiffres, l’AWSR constate que de nombreux accidents mortels se sont produits en été, le plus souvent le week-end. « En outre, de nombreux conducteurs étaient alcoolisés », ajoute la porte-parole.

Un effet « beau temps » ?

Au-delà, et pour tenter de donner une explication à cette hausse considérable, l’AWSR invoque également les conditions météorologiques estivales de 2015.

« La météo maussade de 2014 n’a pas poussé les Belges à sortir en excursion alors que la météo bien plus clémente en 2015 les a amenés à prendre le volant pour faire des excursions, participer à des rassemblements festifs (barbecues, soirées en plein air…)… La province de Luxembourg, très touristique, a vraisemblablement attiré un plus grand nombre de personnes », développe Belinda Demattia. Cette hypothèse devra toutefois être vérifiée en 2016. « Si ce constat est similaire, il sera alors possible d’établir un lien de cause à effet. »

Si l’alcool est à l’origine de certains accidents mortels, la vitesse et la fatigue sont d’autres facteurs de risques. « Après une journée d’excursion, on peut très bien ne pas avoir bu mais être fatigué lorsqu’on reprend le volant. »

Dans ce contexte et pour tenter de réduire ces chiffres noirs de 2015, des campagnes de répression et de prévention vont être menées. « Une campagne Bob va être mise sur pied cet été, précise la porte-parole de l’AWSR. Et nous allons organiser, dès le mois de juin et pendant tout l’été, des actions de prévention ciblant plus spécifiquement les accidents du week-end. À ce titre, nous serons notamment présents lors des grands événements festifs. Enfin, le label BackSafe continuera de se développer et de nombreux nouveaux lieux festifs seront labellisés. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une