Panama Papers: le fisc des îles Vierges s’intéresse à la famille belge Saverys

Dans la famille Saverys (23ème plus riche du pays selon derijkstebelgen.be), voici Sebastiaan. Il est le fils de Marc, un homme d’affaires qui a fait fortune dans le transport maritime (CMB, Euronav). Marc Saverys est aussi administrateur du groupe de presse Mediafin.

Mais parlons du gamin. Son truc à lui, c’est le développement durable. Sebastiaan, domicilié au Pérou, dirige en effet la société belge Durabilis, elle-même placée sous la holding familiale Saverco, dont Sebastiaan est administrateur. Durabilis veut aider « de petits paysans d’Amérique latine et d’Afrique à semer, récolter et emballer leurs fruits et légumes » et veiller à ce que « les coopérants reçoivent la garantie de pouvoir vendre leurs produits à des prix de marché corrects », écrivait L’Echo en octobre 2015.

Grand Platinum Limited

Son CEO est pourtant lié à une société offshore basée aux îles Vierges britanniques, Grand Platinum Limited. Une offshore qui semble avoir été fondée pour des raisons fiscales, même si l’avocat de Sebastiaan Saverys s’en défend. Créée le 23 janvier 2014, Grand Platinum Limited abrite notamment un compte bancaire logé à 20.000 kilomètres du Pérou, au sein de LGT Bank Hong Kong, une filiale d’une célèbre banque du Liechtenstein. Et, entre 2014 et 2015, ce compte de Hong Kong va verser 6,7 millions de dollars vers un autre compte personnel de Saverys, logé cette fois au Pérou.

Sebastiaan Saverys, avec l’aide de Mossack Fonseca, a tenté de dissimuler le fait qu’il se transférait de l’argent à lui-même via cette offshore. Il a également tenté de ne pas faire apparaître son nom dans un prêt de 8 millions de dollars que Grand Platinum a accordé à Stevia One, une société péruvienne dans laquelle il a investi avec son père. Les « Panama Papers » révèlent d’ailleurs que le contrat de prêt entre ces deux sociétés a clairement été antidaté.

Autre détail croustillant : le 4 mars 2015, la Financial investigation agency des îles Vierges a envoyé un courrier « confidentiel » à Mossack Fonseca. Elle réclame de multiples informations sur Sebastiaan Saverys « dans une enquête pour infraction financière qui inclut le blanchiment d’argent ».