Panama Papers : le ministre Van Overtveldt demande aux journaux leurs informations

Plus de 732 Belges sont impliquées dans les Panama Papers, la plus vaste fuite de documents offshore jamais révélée.

Temps de lecture: 1 min

Ce mardi, le cabinet de Johan Van Overtveldt, le ministre des Finances et de la Lutte contre la Fraude fiscale, a demandé aux rédactions du Tijd, de Knack, de MO*et du Soir (les journaux belges membres de l’ICIJ) de lui transmettre « toutes les informations et pièces (issues des données du bureau d'avocat panaméen Mossack Fonseca) » dont elles disposaient, suite à la révélation, par ces rédactions, de l’implication de plus de 732 Belges dans le dossier des Panama Papers.

L’ICIJ (le consortium international des journalistes d’investigation) a déjà communiqué qu’il prendra la responsabilité, au mois de mai, à la fin de l’enquête, de publier sur son site internet les données qu’il estimera pertinentes.

Les quatre rédactions belges se sont engagées contractuellement vis-à-vis de l’ICIJ (détenteur des données dans le cadre des Panama Papers), à ne pas transmettre ces données à des tiers.

Christophe Berti (Le Soir)

Isabel Albers (De Tijd)

Bert Bultinck (Knack)

Gie Goris (MO*)

À lire aussi Panama Papers: plus de mille offshores belges dévoilées

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une