Renaud au «Soir»: «Si je continuais à boire, j’y passais»

Vendredi paraît le nouvel album de Renaud, dix ans après « Rouge sang ». Pour l’occasion, le chanteur français nous a accordé plus d’une heure d’un entretien en forme d’une confession.

Il nous y explique notamment comment et pourquoi il a arrêté l’alcool il y a « des mois », les rapports particuliers qu’il a avec la Belgique ainsi que comment, après avoir été désabusé par la marche du monde pendant des années, il a fini par retrouver l’inspiration.

L’occasion était trop belle pour ne pas plonger dans nos archives afin de ressortir les interviews et articles écrits à son sujet dans Le Soir depuis 30 ans.

30 ans de Renaud

Comme cette belle interview parue en 1986 et dans laquelle un adolescent de 14 ans prénommé Renaud interviewe l’artiste. Quand le jeune Renaud demande au plus vieux « si c’est pour être moins seul qu’il a une femme et un enfant », le chanteur lui répond : « Au départ, j’en voulais six d’enfants. Parce qu’on était six chez moi et qu’il y avait une bonne ambiance, même avec les conflits de génération autour de 68, par là. Mais maintenant que j’ai ma fille, je crois que je vais m’arrêter là… » Aujourd’hui père d’un petit garçon, il faut croire que Renaud a fini par changer d’avis.

Interview de Renaud (Séchan) par Renaud (14 ans) [Archive 1986]

Ou encore dans cette interview parue en 1991, Renaud parle de son look particulier qui, dit-il n’a rien d’original : « Je me vois mal mettre un veston et une cravate. Franchement, ce n’est rien de calculé. Comme ma femme préfère les cheveux longs et moi jaunes, voilà quoi. C’est vrai que le blouson, la Harley, tout ça n’est plus un look de rebelle. Pour moi, c’est peut-être un uniforme. C’est vrai qu’à mon concert, le public a un peu le même look mais c’est moi qui m’habille comme eux et pas l’inverse. Je n’ai rien inventé du foulard rouge, des bottes mexicaines et du blouson. Au départ, c’est moi qui me suis identifié à une famille. »

Renaud, poings fermés [Archive 1991]

Et puis en 1995, à la sortie de l’album « A la belle de mai », Renaud avait reçu Le Soir dans son café préféré de Montparnasse. Il avait expliqué l’origine de l’expression « Morgan de Toi » : « Moi, je l’ai appris d’une fille qui me parlait de son mec en me disant : Je suis morgane de lui, amoureuse de lui. Elle m’a dit que c’était une expression manouche. L’argot des Gitans, quoi. Je l’ai lu dans un dictionnaire d’argot : morganer, c’est manger. Donc, je te mords, je te dévore. Je suis mordu de toi. »

D’où vient « Morgane de toi » ? [Archive 1995]

Sans oublier en 2006, le chanteur se confie sur la place que son fils Malone aura dans sa musique : « On verra grandir Malone dans mes chansons, comme on l’a vu avec Lolita. »

Renaud à l’amour à la mort [Archive 2006]

Sur le même sujet
Famille