Panama Papers: la fortune cachée de Chodiev

Un yacht de 73 mètres de long, un jet privé pouvant transporter 19 passagers,... voilà une partie de ce que cachent les sociétés offshore qui ont permis au milliardaire belge Patokh Chodiev de dissimuler son patrimoine.

Grâce aux documents du Panama Papers, « Le Soir » a pu trouver au moins 25 sociétés offshore qui remontent à cet homme d’affaires, qui est présenté comme la deuxième plus grande fortune de Belgique. Tout ou presque est consigné dans un e-mail du 30 avril 2014 adressé à Mossack Fonseca: nom des offshores, leurs gérants, leurs propriétaires réels,...

Des proches de Chodiev sont également concernés par les Panama Papers: Alexander Machkevitch et Alijan Ibragimov. Le trio a été exposé lors de l’affaire du premier et du deuxième «Kazakhgate». En 2011, ils ont versé 23 millions d’euros à la justice belge au titre de «transaction pénale», avec l’aide de l’avocat Armand De Decker, pour obtenir l’extinction de toute poursuite judiciaire.

On a aujourd’hui la preuve qu’Ibragimov possède un passeport belge. Une faveur qui lui avait pourtant été refusée durant les années nonante. Par contre, on ne sait pas comment cet homme poursuivi, à l’époque, pour blanchiment, faux et usage de faux, association de malfaiteurs, a pu obtenir la nationalité belge.