Les députés français à Molenbeek: «Il y a ici un vrai rôle de surveillance»

Ils ont rencontré la bourgmestre de la commune, Françoise Schepmans, pour discuter de la lutte antiterroriste.

Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi, la commission d’enquête parlementaire française sur les attentats de Paris s’est rendue à Molenbeek. Les députés français ont rencontré Françoise Schepmans, le chef de corps de la police ainsi que les responsables de la cellule anti-radicalisme de la commune.

Lors de la conférence de presse organisée en cours de matinée, le président de la commission a pris la parole. « Il était indispensable que nous nous rencontrions », a-t-il déclaré. « Le temps passé ici était trop court mais très éclairant (…) La Belgique semble être arrivée à un juste milieu concernant les pouvoirs des bourgmestres et du fédéral. »

Durant la réunion, qui a duré une petite heure, la commune a pu présenter sa manière de contre le radicalisme. « Nous avons parlé du plan Canal, de la collaboration entre les services de police et les services communaux », a expliqué Françoise Schepmans, bourgmestre de Molenbeek. Mais le volet « prévention » n’a pas pu être abordé.

«  Il y a ici un véritable rôle de surveillance pour les communes avec des informations dont elles sont dépositaires (et qui émanent du fédéral, ndlr), qui n’existe pas chez nous », a relevé Georges Fenech, président de la commission d’enquête. «  La différence entre le rôle d’un maire et d’un bourgmestre réside notamment dans ce partage d’informations », a-t-il poursuivi.

Concédant que la commune était «  un peu surexposée » actuellement, ils ont ajouté ne pas être venus avec des a priori mais plutôt «  animés d’un esprit de solidarité ». Ils ont d’ailleurs promis d’y revenir ultérieurement.

Qualifiant l’expérience d’« intéressante », le rapporteur de la commission Sébastien Pietrasanta a confié avoir senti des hommes et des femmes particulièrement engagés pour lutter contre le radicalisme, et ce avant même les attentats de Paris.

Les députés français se sont ensuite rendus à l’Ocam.

Suivez les dernières informations en direct

À lire aussi Des parlementaires français à Molenbeek: «Si c’est pour donner des leçons, qu’il À lire aussi Les élus français en Belgique: «Nous ne sommes pas venus en juges»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une