Mohamed Abrini et au moins un complice auraient été arrêtés ce vendredi (direct)

Suivre le direct sur mobile

P lusieurs arrestations » ont eu lieu vendredi dans le cadre de l’enquête sur les attentats du 22 mars à Bruxelles, a annoncé le parquet fédéral belge dans un communiqué. Mais il refuse pour l’instant de dévoiler leur identité.

Mohamed Abrini, l’homme au chapeau ?

D’après la VRT et l’AFP citant une source policière, il s’agirait de Mohamed Abrini, un Belgo-Marocain de 31 ans qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis les attentats de Paris.

Les 10 et 11 novembre, il accompagne les frères Brahim et Salah Abdeslam en voiture lorsqu’ils effectuent deux allers-retours entre Paris et Bruxelles pour louer des planques qui serviront au commando. Le 12, il est repéré en Belgique dans une station-service près de la frontière française dans une des voitures du convoi qui emmènent les assaillants à Paris.

Plusieurs médias avancent que Mohamed Abrini serait également « l’homme au chapeau », soit le troisième suspect des attentats de Brussels Airport, le 22 mars dernier. Mais cette théorie est contestée par Politico, qui affirme qu’Abrini est trop petit (175 cm) pour correspondre au suspect (190cm).

Son ADN aurait toutefois été retrouvé dans l’appartement rue Max Roos à Schaerbeek, d’où étaient partis les auteurs de l’attentat de l’aéroport. Ces informations n’ont pour le moment pas été confirmées par le parquet fédéral.

Mohamed Abrini est en outre suspecté d’avoir séjourné en Syrie. Son jeune frère Souleymane a rejoint le groupe « Etat islamique » en janvier 2014 et est mort huit mois plus tard. Ce jeune frère aurait combattu dans la même cellule qu’Abdelhamid Abaaoud. Mohamed Abrini a été condamné à plusieurs reprises pour des délits de droit commun, principalement pour des vols avec violence.

Une deuxième personne interpellée

Une deuxième personne interpellée serait Osama K. Il s’agirait de l’individu aperçu à la station de métro Pétillon en compagnie de Khalid El Bakraoui, le kamikaze qui s’est fait sauter à la station de métro de Maelbeek. D’après la RTBF, ce serait lui qui aurait acheté, au centre commercial City2 à Bruxelles, les sacs ayant servi lors des attentats du 22 mars.

De son côté, le compte twitter officiel du Palais Royal a félicité et remercié

D’autres médias annoncent qu’une troisième personne aurait été interpellée, mais aucune information officielle n’a affirmé - ou contredit - cette information.