Attentats de Paris: Mohamed Abrini sous mandat d’arrêt pour assassinats terroristes

Le parquet fédéral n’est toujours pas en mesure d’affirmer ou non s’il est « l’homme au chapeau » des attentats de Zaventem.

Temps de lecture: 2 min

Mohamed Abrini, qui a été appréhendé vendredi après-midi à Anderlecht, a été inculpé par le juge en charge du dossier des attentats de Paris de participation aux activités d’un groupe terroriste et d’assassinats terroristes, et placé sous mandat d’arrêt, indique samedi le parquet fédéral.

Le parquet n’est pas encore en mesure de préciser si Mohamed Abrini est « l’homme au chapeau » visible sur les images de vidéo-surveillance à l’aéroport de Zaventem le jour des attentats à Bruxelles.

Les deux personnes qui avaient été interpellées en même temps que lui ont été remises en liberté après audition, précise le parquet fédéral.

Osama Krayem présent à Maelbeek

Par ailleurs, le parquet confirme dans un communiqué qu’Osama Krayem, arrêté vendredi à Laeken dans le cadre des attentats de Bruxelles, est bien le deuxième homme présent lors de l’explosion dans le métro à la station Maelbeek. Il était également présent dans le complexe City 2 lors de l’achat des sacs qui servirent lors des attentats.

► A lire : Des quartiers suédois à l’enfer syrien, qui est Osama Krayem ?

Il a été placé sous mandat d’arrêt et est inculpé de participation aux activités d’un groupe terroriste et d’assassinats terroristes.

D’autres inculpations

Le juge d’instruction a également placé sous mandat d’arrêt le nommé Hervé B.M., né le 5 mai 1990, de nationalité rwandaise, qui avait été interpellé hier en même temps que Osama Krayem. Il est inculpé de participation aux activités d’un groupe terroriste et de complicité d’assassinats terroristes.

Hier soir, le nommé Bilal E. M., né le 10 mars 1989, a également été privé de liberté. Le juge d’instruction l’a également placé sous mandat d’arrêt et inculpé de participation aux activités d’un groupe terroriste et de complicité d’assassinats terroristes. Il est soupçonné d’avoir aidé Mohamed Abrini et Osama Kayem.

À lire aussi Mohamed Abrini, un voleur récidiviste surnommé «Brioche»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une