Joëlle Milquet démissionne: la vie politique mouvementée de madame «non»

Voir la vidéo sur mobile et tablette

Joëlle Milquet a démissioné de son poste de ministre de l’Éducation, de la Culture et de l’Enfance de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Incumpée, elle est soupçonnée d’avoir recruté des personnes à son cabinet pour assurer sa campagne électorale de 2014.

La ligne du temps ci-dessous illustre l’ascension politique de Joëlle Milquet. Du barreau de Bruxelles, à la Vice-présidence du gouvernement, l’ancienne ministre a été notamment assistante parlementaire du groupe PSC (ancien CDH), conseillère communale, ainsi que présidente du CDH, parti renommé par ses soins.

Cliquez sur les flèches à gauche et à droite pour faire défiler la ligne du temps (cliquez ici si vous êtes sur mobile ou tablette).