Un poste frontière réinstauré à Zaventem: des problèmes de circulation à prévoir

C’était la pagaille sur le ring de Bruxelles, ce lundi 11 avril : des files aux abords de l’aéroport de Zaventem, des voyageurs contraints de continuer la route à pied pour ne pas rater leur avion.

Depuis les attentats du 22 mars, les contrôles ont été renforcés à l’aéroport. Si les bagages à main et en soute ainsi que les tickets sont toujours contrôlés dans le hall de départ, des check-points ont également été installés sur la route menant à l’aéroport. « Nous contrôlons les voitures qui se rendent à Zaventem. De cette manière, nous pouvons scanner les plaques et contrôler les plaques radiées, volées ou connues de nos services » explique Peter De Waele, porte-parole de la police fédérale. En plus de ces vérifications, les policiers arrêtent également les voitures ou passagers suspects. Une inspection aléatoire des véhicules est également réalisée. « C’est un peu comme si on avait réinstallé un poste frontière » déclare Peter De Waele. La circulation restera lente aux abords de l’aéroport dans les jours qui viennent.