Rupture de confiance: le frère de Salah Abdeslam licencié par Molenbeek

Mohamed Abdeslam a manqué de réserve, selon l’administration communale.

Temps de lecture: 1 min

Le frère de Salah Abdeslame a été licencié de son poste à l’administration communale, nous a indiqué la commune de Molenbeek, confirmant une information de la DH.

Le collège communal de Molenbeek a considéré qu’il y avait une rupture de confiance suite aux propos que Mohamed Abdeslam a tenus dans la presse après avoir parlé avec Salah en prison.

Mohamed avait déclaré que son frère avait « volontairement refusé de se faire sauter » et qu’il avait exprimé des regrets par rapport aux attentats de Paris. « Si j’avais voulu, il y aurait eu plus de victimes. […] Heureusement, je n’ai pas été jusqu’au bout », aurait déclaré Salah à son frère.

►Selon Mohamed Abdeslam, son frère Salah a épargné des vies (vidéo)

Le collège communal estime que son désormais ex-employé avait manqué de réserve vis-à-vis des événements.

Par ailleurs, le service des ressources humaines considère que Mohamed Abdeslam ne remplissait plus les conditions pour occuper sa fonction. La commune ne souhaite pas s’étendre sur les raisons de cette non-satisfaction mais on sait que le casier judiciaire de Mohamed n’était pas vierge.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une