Charles Michel l’a exigé: Jacqueline Galant démissionne

La question était sur toutes les lèvres. Jacqueline Galant allait-t-elle démissionner, après la publication de nouveaux documents indiquant qu’elle aurait été informée du rapport européen sur la sécurité aéroportuaire ?

C’est désormais chose faite: la ministre de la Mobilité a présenté sa démission à l’issue du Conseil des ministres qui se tenait ce vendredi matin. Charles Michel a accepté sa démission. Une démission exigée par le Premier ministre lors d’une réunion en tête à tête en début de matinée.

L’après-midi, Jacqueline Galant et le Premier ministre Charles Michel devaient s’expliquer en commission infrastructure. La Commission a été finalement annulée.

Le nom du successeur de Jacqueline Galant ne sera pas connu ce vendredi.

Suivez les dernières informations en direct

Mme Galant se trouvait au cœur d’une controverse portant sur la sécurisation des aéroports du pays. Pressée par son administration de débloquer des moyens dans le contexte de la menace terroriste, elle a été confrontée à l’existence d’audits de la Commission européenne dont elle a indiqué ne pas avoir pris connaissance.

Le Premier ministre Charles Michel avait indiqué à la Chambre, sur base des informations communiquées par le cabinet de Mme Galant que celui-ci et le gouvernement n’avaient pas été informés du contenu de ces audits. Or, au parlement, l’opposition faisait état jeudi soir de notes attestant du contraire.