Galant démissionne: voici le document qui l’accable

La ministre Galant, qui a démissionné, devait une nouvelle fois être mise sur le grill devant les députés de la Commission de l’Infrastructure, à 14h15.

Et l’opposition allait exploiter un autre document, une note en néerlandais de la direction de l’autorité de l’aviation civile, datée du 23 juin 2015, dans laquelle on peut lire qu’à cette date déjà, l’administration de la Mobilité effectuait des recommandations prioritaires en matière de sécurité. L’une d’entre elles paraît particulièrement fondamentale quand on connaît les événements du 22 mars  : « Recommandations prioritaires : effectuer des tests sur le contrôle d’accès (passagers, bagages). Figurent aussi une série d’autres recommandations très précises en matière de sécurité. »

La ministre Galant a toujours affirmé qu’elle n’avait jamais reçu le rapport européen appelant à des mesures de sécurité mieux appliquées, mais elle n’a jamais nié avoir reçu la note que comptait produire l’opposition en commission.

C’est sans doute cette perspective qui a provoqué sa démission ce matin.