Trois millions de Belges d’accord pour le dossier patient électronique

Temps de lecture: 1 min

Quelque 3,1 millions de Belges -soit quatre fois plus que l’an dernier- ont marqué leur accord pour l’échange de données médicales via le dossier patient électronique. L’utilisation par les fournisseurs de soins de santé a été multipliée par 14, indique lundi les Mutualités chrétiennes (MC) à l’occasion de la journée européenne des droits du patient.

En Belgique, chaque patient a droit à son dossier, un des garanties reconnues des droits du patient. « Le dossier électronique est l’une des deux conditions principales pour pouvoir échanger des informations », précise Martine Van de Walle, secrétaire nationale des Mutualités chrétiennes. « Le patient doit, en outre, donner son assentiment à l’échange de données ». Cela porte notamment sur des clichés médicaux, des résultats d’analyse en laboratoire, un résumé du dossier électronique, du courrier, des schémas de médications, des vaccinations, des enquêtes publiques notamment à propos du dépistage du cancer du col de l’utérus ou des infos de l’ONE.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une