Le régime d’isolement de Dutroux a été assoupli

Cela fera bientôt 20 ans que Marc Dutroux vit derrière les barreaux. Depuis l’an dernier, le régime d’isolement très strict auquel il est contraint s’assouplit, rapporte Sudpresse.

L’homme condamné pour assassinats, séquestration et viols sur mineures a tout d’abord été autorisé à travailler. Il nettoie ainsi la salle de sports dans le sous-sol de la prison de Nivelles chaque samedi matin pendant 3heures. Mais un nouveau travail lui a également été confié depuis décembre. Il nettoie désormais cinq fois par semaine le grand préau, sous le regard d’une septantaine de détenus dont les fenêtres de cellules donnent sur ce préau. Et « cela se passe très bien », indique une source interne à la prison à Sudpresse.

Le préau fait une surface de 50 mètres sur 40, ce qui lui change de sa cellule de 9 m 2 et « son » petit préau de 10 m 2. « Depuis son incarcération, il ne s’était plus retrouvé dans un espace aussi large », remarque une autre source, citée par Sudpresse. Ce travail lui rapporte 0,75 euro de l’heure. Ajouté à son premier travail, ça permet à Marc Dutroux de gagner 24 euros par mois au moins.

Sur le même sujet
Police et justice