Mobib: le prénom pourra être différent de celui de la carte d’identité

Désormais, les usagers de la Stib ne seront plus obligés de mentionner le prénom figurant sur leur carte d’identité lors de la confection de leur titre de transport Mobib. C’est ce qu’a annoncé, ce mardi, le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A).« Je suis satisfait de voir évoluer la Stib vers la prise en compte du transgenre. Les transports en commun doivent être accessibles à tous. Nous avons toujours lutté pour l’égalité des droits et cette mesure concrète le prouve. Nous allons plus loin que les paroles, nous agissons. C’est une décision importante en cette semaine de Pride. »

Une situation inconfortable

Rappelons que jusqu’ici, seules les données figurant sur la carte d’identité pouvaient être prises en compte. Il y a quelques mois, après avoir été interpellé par des citoyens, Pascal Smet avait chargé la Stib de trouver une solution afin de mettre un terme à la situation inconfortable notamment lors des contrôles, précise-t-on à son cabinet. Ce qui est chose faite. « Il suffira à l’utilisateur de se rendre au guichet pour faire changer son prénom sur la carte Mobib et ce sans devoir se justifier ». Le ministre annonce également des formations des agents de contrôle à la dimension et la réalité des transgenres.

Qui plus, cette avancée touchera l’ensemble du transport public puisque cette mesure sera proposée à toutes les sociétés en Belgique (SNCB, TEC, De Lijn), conclut Pascal Smet.