«Soldats d’Allah»: une page Facebook de propagande de Daesh gérée depuis… la prison

L’enquête « Soldats d’Allah » n’aura pas fini de nous surprendre avec des révélations plus aberrantes les unes que les autres. Lors de son infiltration au sein d’une cellule de Daesh en France, Saïd Ramzi (nom d’emprunt) fait la connaissance de membres du groupe « Soldats d’Allah ».

L’un d’eux, en prison au moment des faits, est à l’origine d’une page de propagande de Daesh sur Facebook, qu’il gère directement depuis sa cellule avec un smartphone.

Sur le même sujet
Police et justiceFrance