Benoît Magimel tendu et mal à l’aise face à Anne-Sophie Lapix (vidéo)

Elle n’a pas lâché le steak… Et lui non plus d’ailleurs ! Invité pour la promotion de la série Marseille dans laquelle il joue aux côtés de Gérard Depardieu, Benoît Magimel est apparu très mal à l’aise sur le plateau de C à vous (dans la vidéo à la 8’10).

Lapix déterminée… Magimel agacé

Plusieurs fois interrogé par Anne-Sophie Lapix résolues à lui soutirer quelques réponses, Benoît Magimel n’a pas souhaité évoquer ses récents ennuis judiciaires. Mais malgré l’insistance de l’animatrice de France 5, l’acteur a tenu tête, en déclarant : « Je ne vais pas m’exprimer sur ce sujet par respect pour le tribunal et en attendant que la décision de justice soit rendue. Une fois que ce sera fait, on pourra peut-être en parler  ». « Votre avocat avait dit que vous n’étiez pas traité comme le commun des mortels », a toutefois rajouté Anne-Sophie Lapix. Ce à quoi Benoît Magimel a répondu : « On en parlera le moment venu ».

Une réponse faible et pas au goût de l’animatrice visiblement déterminée à le faire parler. Anne-Sophie Lapix a alors relancé, comme pour le provoquer : « On en parlera le moment venu mais c’est vrai que la presse en a beaucoup parlé. Que du coup, on a même parlé de votre combat contre la drogue. C’est devenu quelque chose de public… ». Gêné, l’acteur de 41 ans a alors rétorqué : « On en parlera le moment venu. Je ne veux pas m’exprimer ce soir là-dessus ! Ne me regardez pas avec ces yeux. Vous allez m’abandonner sur le bord de la route. Tout va bien. Non mais ça va. Ça va ».

Les faits

Souvenez-vous ! Le 11 mars dernier, l’acteur récompensé d’un César pour son rôle dans « La Tête haute » avait renversé une sexagénaire (qui s’est ensuite vue en incapacité de travail pendant 5 jours) en effectuant une marche arrière avec une voiture de location. Il roulait sans permis de conduire et des traces de cocaïne avaient été également retrouvées dans son sang.

Lors de sa comparution le 12 avril dernier devant le tribunal correctionnel de Paris, le parquet a alors requis à son encontre 5000 euros d’amende et un an de suspension de permis de conduire pour conduite sous l’emprise de drogues. Benoît Magimel connaîtra le verdict du tribunal le 24 mai prochain.