Arabie: un Jordanien décapité pour trafic de drogue

Un Jordanien condamné à mort pour trafic de drogue a été décapité au sabre jeudi à Tabouk, dans le nord de l’Arabie saoudite, portant à 91 le nombre d’exécutions dans le royaume depuis le début de l’année. Maher Faraj al-Ghurabli avait été reconnu coupable d’avoir introduit dans le royaume une grande quantité de pilules d’amphétamine, a indiqué le ministère saoudien de l’Intérieur dans un communiqué publié par l’agence officielle Spa.

L’Arabie saoudite a procédé à l’exécution de 91 personnes depuis le début de l’année, selon un décompte de l’AFP établi à partir d’annonces officielles. Le 2 janvier, 47 personnes avaient été exécutées en une seule journée pour « terrorisme », notamment le dignitaire et opposant chiite saoudien Nimr al-Nimr, dont la mise à mort a provoqué une crise diplomatique avec l’Iran.