La course-poursuite sur la E40 liée au trafic d’êtres humains

La course-poursuite qui a eu lieu jeudi matin sur la E40 s’est tenue dans le cadre d’un trafic d’êtres humains, a indiqué jeudi après-midi la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. Le véhicule poursuivi, immatriculé en Grande-Bretagne, a violemment terminé sa course à Dunkerque.

► A lire : La police belge a pris en chasse des passeurs à la frontière avec la France

Lié au trafic d’êtres humains

Le véhicule a été repéré vers 6h jeudi matin sur l’aire d’autoroute de Jabbeke (E40). Selon le parquet, plusieurs éléments concrets indiquent qu’il était lié au trafic d’êtres humains. La police de la route de Flandre occidentale s’est rendue sur le parking en question pour un contrôle et le véhicule suspect a pris la fuite.

La police a pris en chasse les fuyards et a tiré sur la voiture. Près de Dunkerque, les suspects ont foncé dans des véhicules impliqués dans un accident qui s’était produit plus tôt. Les quatre hommes présents dans le véhicule poursuivi ont été grièvement blessés et transportés par hélicoptère au CHRU de Lille. Deux d’entre eux avaient été blessés par balles par la police.

A Jabbeke, des dizaines de réfugiés ont été retrouvés. Ils étaient entassés dans des camions dans l’espoir de rejoindre la Grande-Bretagne via la France. L’enquête se poursuit. Les parquets de Flandre occidentale et de Dunkerque sont en contact.