Accueil

Quatre élèves de l’Isma en route pour le concours «CanSat»

ARLON Une expérience scientifique lancée par l’Agence spatiale européenne qui simule un vrai satellite du volume d’une canette

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 2 min

Depuis le début d’année, Louis Didier, Pierre-Olivier Claude, Mathias Blum et Noé Petitjean, quatre élèves de l’Isma, planchent avec leur professeur Stéphane Holter, en partenariat avec la haute école Henallux et le professeur Isabelle Hesse, sur le projet « CanSat » proposé par l’Agence spatiale européenne (ESA). Un défi pour ces élèves du secondaire qui se retrouveront les 27 et 28 mai dans un camp militaire à Delft, aux Pays-Bas, pour le lancer commun de leur canette, effectué par des ingénieurs hollandais.

L’objectif de ce concours porte sur la simulation d’un vrai satellite incorporé dans le volume d’une canette de 33 cl. Pour ces élèves, il s’agit d’intégrer les principaux sous-systèmes présents dans un satellite, comme l’énergie, des capteurs et un système de communication, le tout bloqué dans un volume restreint. A Delft, les canettes des différentes écoles seront lancées avec une mini-fusée à une altitude d’un kilomètre. Les élèves devront alors capter diverses données scientifiques (température, pression, etc.) et récupérer leur canette au sol, en bon état, le tout sous la surveillance d’un jury. Les étudiants arlonais ont ainsi conçu un parachute léger pour protéger leur canette à l’arrivée au sol.

Onze équipes bruxelloises et wallonnes avaient été présélectionnées et il en est resté huit pour le lancer de Delft, dont celle de l’Isma. Quant à leur canette, ils l’ont fabriquée en résine avec une imprimante 3D, grâce au support de l’Henallux, équipée pour le faire. La Haute école apporte aussi son soutien en matière électronique, des données qui ne sont pas du niveau du secondaire. « Le partenariat fonctionne bien depuis deux ans et s’ouvre sur d’autres projets », commente Stéphane Holter, professeur référent pour ce projet. Fin mai, les Arlonais sauront s’ils ont gagné l’épreuve qui leur permettra de participer au concours international.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une