Europa League: Liverpool et ses Belges battus en finale par Séville (1-3, vidéos)

Simon Mignolet était titulaire devant la cage de Liverpool contre le FC Séville, double tenant du titre, lors de la finale de l’Europa League mercredi soir à Bâle. Divock Origi et Christian Benteke commençaient pour leur part cette rencontre sur le banc. Une finale avec des tenants et des aboutissants précis : le club andalou entendait remporter son troisième trophée consécutif, du jamais vu dans cette compétition et un exploit qui n’avait plus été réalisé depuis 40 ans et le Bayern Munich en Coupe des clubs champions. Face à lui, Liverpool ne partait cependant pas battu mercredi soir au Parc St-Jacques de Bâle où la technologie sur la ligne de but était mise en place pour la première fois dans un match européen.

> La vidéo sur mobile.

Si Séville se montrait dominant lors des dix premières minutes de jeu, la réaction des Reds ne se faisait pas attendre. Et à la 11e, à la suite d’un long centre de Clyne, Sturridge déviait le ballon de la tête vers le but de Soria. Mais Carriço écartait le danger d’un geste acrobatique devant sa ligne. Quelques minutes plus tard, Firmino s’infiltrait dans le rectangle adverse. Il dépassait même Carriço. Mais le joueur de Séville bloquait le ballon du bras. Qu’à cela ne tienne, l’arbitre ne bronchait pas.

> La vidéo sur mobile.

Il fallait ensuite attendre la 25e pour à nouveau vibrer. Sturridge contrait David Soria ! Puis Lallana rentrait dans l’axe côté droit, feintait la frappe et glissait un ballon vers son attaquant qui allait défier le gardien espagnol. Sturridge tentait alors un ballon piqué, mais ce n’était pas suffisant pour échapper à son adversaire.

Après la demi-heure de jeu, sur un ballon aérien mal dégagé par l’axe de Liverpool, Gameiro faisait le show avec un ciseau : la balle effleurait le poteau droit de Mignolet ! Puis, dans la minute qui suivait, Liverpool ouvrait le score par Sturridge. Le ballon partait du côté droit des pieds de Firmino qui servait Coutinho dans l’axe. Ce dernier trouvait Sturridge sur sa gauche à l’entrée de la surface. L’attaquant anglais semblait mis en échec par Mariano mais décochait une frappe complètement inattendue de l’extérieur du gauche. La sphère terminait sa course dans le petit filet.

> La vidéo sur mobile.

Il n’y en avait plus que pour les Reds. Clyne s’échappait tout d’abord sur l’aile droite et centrait vers Lallana dont la frappe puissante était contrée à l’entrée de la surface. Puis, sur un corner venu de la droite, Lovren plaçait une tête victorieuse mais Sturridge, en position de hors-jeu, gênait l’intervention de David Soria. Le but était donc logiquement refusé.

> La vidéo sur mobile.

Dès la reprise, Mariano débordait sur le côté droit, s’enfonçait dans la surface et adressait à ras de terre une véritable offrande à Gameiro dans les 5 mètres 50. Mignolet ne pouvait rien faire : c’était 1-1. Ensuite, Gameiro s’échappait sur un ballon en profondeur de Banega. Il allait ajuster Mignolet lorsque Kolo Touré taclait proprement pour éteindre l’incendie.

> La vidéo sur mobile.

La seconde période était bien différente et Séville offrait un visage plus séduisant. D’ailleurs, à l’heure de jeu, sur une longue touche venue de la gauche et d’Escudero, l’attaquant français se retrouvait seul suite à une énorme erreur de marquage. Il fallait un arrêt de Mignolet pour repousser le danger. Puis, à la 64e, Koke donnait l’avantage au FC Séville. Vitolo progressait dans l’axe, trouvait un une-deux avec Banega puis passait la balle à Coke qui déclenchait une frappe puissante à mi-hauteur. Mignolet se détendait mais c’était trop tard !

> La vidéo sur mobile.

C’était quelques minutes avant l’entrée au jeu d’Origi. Un changement qui ne portait pas chance aux Reds car à vingt minutes du terme, Coke recevait le ballon dans la surface et allumait Mignolet d’une frappe croisée. Le drapeau de l’arbitre assistant s’était levé mais Jonas Eriksson le déjugeait et accordait le but. Les Reds étaient furieux ! Cependant, la passe venait bel et bien d’un défenseur… Quant à Origi, quelques minutes plus tard, il recevait un carton jaune pour avoir donné un coup de coude à Rami.

> La vidéo sur mobile.

Benteke faisait ensuite son entrée au jeu. Il ne restait que dix minutes à jouer lorsqu’il remplaçait Toure. Mais cette modification tactique ne modifiait pas la donne. Mignolet, Benteke et Origi ont donc assisté sur le terrain à la victoire 1-3 des Sévillans qui remportent pour la troisième fois de suite le trophée.

Lire aussi La feuille de match

Lire aussi Le live

Lire aussi La feuille de match

Lire aussi Le live