«Molenbeek-sur-Seine»: les habitants de Saint-Denis remontés contre Le Figaro

Notre fierté de vivre à Saint-Denis. » Dans une tribune publiée ce vendredi par Libération (à lire ici en intégralité), Plusieurs habitants de Saint-Denis, chercheurs, enseignants, responsables associatifs… prennent la défense de leur ville. A l’origine de leur couroux, la une du dernier numéro du Figaro Magazine. « Une photo montre, devant la basilique de Saint-Denis, deux jeunes femmes voilées dont le visage a été flouté, décrivent les signataires. Le choix du titre, ‘Molenbeek-sur-Seine’, fait référence à ce quartier bruxellois d’où venaient plusieurs auteurs des attentats du 13 Novembre. Un sous-titre ajoute : ‘A Saint-Denis, l’islamisme au quotidien.’ »

Cette semaine, Le Figaro Magazinepublie effectivement un reportage à Saint-Denis, « de l'autre côté du périphérique parisien, écrit le magazine, le berceau de l'histoire de France avec sa nécropole royale se transforme en ‘Molenbeek-sur-Seine’, attirant les plus radicaux du salafisme ».

Manifestement, la comparaison avec la commune bruxelloise ne passe pas. « ‘Molenbeek-sur-Seine’ ? Pour les expulsé-e-s du 48, rue de la République, ces titres grossiers constituent une double peine : être stigmatisé-e-s en tant qu’habitant-e-s de la ville après avoir perdu leur logement lors de l’assaut du Raid, le 18 novembre. » Et la tribune dans Libération de décrire Saint-Denis, « ville de diversité, où le débat est possible, où se croisent les mondes, où la vie culturelle foisonne. Comme toutes les villes, elle a ses excès, ses problèmes. Mais elle connaît aussi ses moments de grâce, où toute la population se retrouve confraternellement », écrivent-ils.