L’agresseur présumé du commissaire Vandersmissen s’est rendu à la police

Le policier a été mis K-O par un manifestant lors de la manifestation nationale ce mardi 24 mai.

Temps de lecture: 1 min

Un foulard rouge noué autour du cou et un t-shirt visiblement siglé FGTB. La police fédérale a diffusé la photo de l’agresseur présumé du commissaire Vandersmissen, mis K-O lors de la manifestation nationale de ce mardi à Bruxelles. Après s’être reconnu sur le cliché, l’homme s’est rendu à la police locale de Bruxelles ce mercredi en début de soirée. Il sera entendu en tant que suspect, a indiqué le parquet de Bruxelles qui ne fera pas d’autre commentaire avant un point presse, ce jeudi à 11 heures.

Le FGTB ne souhaite pas réagir

Contactée par nos soins, la FGTB s’abstient de tout commentaire tant que l’individu n’est pas formellement identifié.

Ce mardi, alors que la manifestation touchait à sa fin, le commissaire, uniquement muni d’un spray lacrymogène et dépourvu de casque, a tenté de repousser des manifestants jugés violents à proximité de la gare du Midi. Il est alors frappé à la tête par-derrière par un manifestant.

Les images, impressionnantes, montrent le policier, étendu sur le sol et inconscient, la tête en sang, être encore la cible de projectiles. Ses collègues ont finalement réussi à le protéger, avant qu’il ne soit emmené à l’hôpital.

À lire aussi Des casseurs provoquent la police et blessent un commissaire À lire aussi La vidéo de l’agression du commissaire Vandersmissen
Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    Sur le même sujet La UneLe fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une