Aquilis, un nouveau quartier mixte qui s’inscrit dans le paysage namurois

Ce nouveau quartier mixte, qui sera réalisé en plusieurs phases, comprendra des bureaux et des logements.

Le 22 mai dernier, Eaglestone participait, en étroite collaboration avec la société Cobelba, à la 10e édition de la Journée chantiers ouverts organisée par la Confédération de la Construction.

Une belle occasion pour le grand public de visiter le chantier d’Aquilis, situé avenue Prince de Liège à Jambes, aux portes de Namur, à proximité des autoroutes E411 et E42 et de la Meuse.

Ce projet proposera 20.500 m² d’espaces de bureaux (de haut standing et basse énergie) répartis sur trois bâtiments. Eaglestone a cédé une partie du terrain de 3 hectares à Thomas & Piron pour la réalisation d’une centaine de logements.

Le nouveau quartier proposera une esplanade piétonne et des espaces verts. La circulation donnera la priorité aux piétons et aux cyclistes tandis qu’en sous-sol, des emplacements de parking visiteurs seront facilement accessibles et prévus en suffisance.

Immeuble certifié Breeam Very Good

Cet ensemble ambitieux, dont la construction a débuté il y a un peu moins d’un an, a été imaginé par le bureau d’architecture DDS & Partners.

Le premier immeuble de 5.600 m², en phase de parachèvement, est exclusivement destiné à des bureaux. Il accueillera le nouveau siège de la société d’assurance-crédit Atradius, l’un des premiers employeurs privés de la Région wallonne, qui s’y installera comme locataire, le bâtiment ayant été revendu à la société Intégrale. « Les besoins d’Atradius ont été pris en compte en amont, avant de déposer le permis. Il s’agit d’un bâtiment pérenne et modulable comprenant cinq plateaux de bureaux de +/- 1.200 m² chacun, d’un étage technique et de parkings en sous-sol », explique Luigi Bellello, architecte, partner chez DDS & Partners.

Signalons que la structure de ce premier bâtiment, dont les éléments en béton ont été réalisés par l’entreprise Ronvaux, est à 95 % en préfabriqué.

Le bâtiment bénéficie de techniques de pointe dont des plateaux actifs (chaud-froid), une isolation performante, et le triple vitrage. « Ce bâtiment, tout comme les deux autres qui seront construits ultérieurement, seront certifiés Breeam Very Good, standard de référence en matière de construction durable dans le monde entier », rappelle Valérie Janne, en charge du projet chez Eaglestone.

Le projet était donc en ligne directe avec le fil conducteur de la Journée chantiers ouverts : la construction durable et innovante ainsi que la haute technologie.

Deux autres immeubles de bureaux d’une superficie totale de 15.000 m2 de plateaux divisibles et aménageables en fonction des exigences des futurs occupants, devraient être réalisés d’ici 2018 en fonction de l’évolution du marché immobilier namurois, aujourd’hui plutôt concurrentiel vu la mise sur le marché de nombreux nouveaux projets.

Le chantier est géré par Cobelba, une filiale de Besix, qui prévoit la livraison du premier immeuble fin 2016. « Comme mode constructif, nous avons fait appel au Bouwteam , rappelle Jean-Louis Henry, administrateur délégué de Cobelba. Ce procédé permet de réunir les architectes, les ingénieurs, les sous-traitants, pour la mise au point du chantier. Même si le temps de préparation est généralement plus long, il évite les situations conflictuelles. Ce concept basé sur la collaboration permet d’optimiser les coûts et de sécuriser le budget. »

Les méthodes de construction étant extrêmement complexes et les intervenants de plus en plus nombreux (paysagistes, acousticiens), ce procédé constructif a sans aucun doute un bel avenir devant lui.