Meilleure connexion à la Belle Liégeoise

Un Ravel bis par la rue du Parc et une liaison au quartier du Longdoz-Fetinne

Temps de lecture: 3 min

Les cyclistes quotidiens ont été entendus : la Ville de Liège va procéder à une série de petits travaux visant à créer un Ravel bis rue du Parc, en utilisant le passage sous la place d’Italie et en abaissant les bordures qui parsèment le sentier qui mène à la Belle Liégeoise, la nouvelle passerelle cyclo-piétonne. De quoi désengorger le trafic à deux roues sur l’étroit Ravel qui longe, côté Meuse, le Palais des Congrès. Par ailleurs, ce Ravel bis permettra de relier le pont Albert au pont Hennebicq et ainsi de poursuivre vers le Ravel au bord de l’Ourthe.

Depuis son ouverture, la Belle Liégeoise suscite de nouveaux cheminements cyclables, en particulier vers la gare des Guillemins. Mais les connexions avec les quartiers avoisinants restent fort aléatoires. Outre le budget de 226.851 euros voté ce lundi au conseil pour la rue du Parc, le Service public de Wallonie va aménager de nouvelles traversées piétonnes vers les quartiers du Londgoz et de Fétinne, non sans susciter des levées de boucliers chez les cyclistes.

« Le SPW supprime une traversée sécurisée pour en créer un autre qui, non seulement n’offre pas de bande traversante spécifique pour les cyclistes mais, en plus, oblige ces derniers à faire un grand détour dans le sens Fétinne-Guillemins », explique Johan Tirtiaux, responsable du Groupe des cyclistes quotidiens (Gracq Liège).

« Le SPW réduit la voie rapide de 4 à 3 bandes mais ne réserve pas l’espace gagné aux cyclistes. C’est très dommage, ajoute Sarah Schlitz, conseillère communale Ecolo qui s’étonne du déplacement de la traversée sécurisée. Les gens seront toujours tentés de la traverser à l’endroit actuel mais sans être protégés » poursuit la conseillère qui regrette que, du coup, les cyclistes doivent emprunter les trottoirs ce qui multiplient les risques de conflit avec les piétons.

De l’autre côté de la Meuse, la passerelle débouche sur les quais, sans véritable connexion cyclable vers la gare des Guillemins. Cette dernière était prévue dans le cadre du chantier du tram mais elle ne sera pas effective avant des années vu l’enterrement du dossier. « En attendant le tram, n ous plaidons pour que l’esplanade soit ensemencée et qu’un cheminement cyclo-piéton soit réalisé de la passerelle jusqu’aux Guillemins », déclare le conseiller Vega François Schreuer.

« Dès que l’immeuble à appartements et la maison Rigo seront démolis, nous pourrons réaliser une vaste pelouse avec un cheminement en dolomie », déclare l’échevin de la Mobilité Michel Firket. Démolir la maison Rigo ? Le débat reste vif au sein du Conseil, alors que le PTB est intervenu pour soutenir les associations qui veulent la sauvegarder. « Pour cela, il faudrait un projet de réaffectation. Or, pour l’instant, aucune proposition ne nous est parvenue », affirme Michel Firket qui ne ferme pas définitivement la porte.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une