Pourquoi le bébé panda ne restera pas à Pairi Daiza

L’animal reste la propriété des autorités chinoises.

Temps de lecture: 2 min

Un bébé panda géant est né dans la nuit de mercredi à jeudi à Pairi Daiza. La femelle panda géant Hao Hao avait présenté des signes d’une grossesse dans le courant du mois de mai.

Le bébé panda est issu d’une insémination effectuée avec le sperme de Xing Hui, le panda mâle du parc, les 10 et 11 février derniers. Une équipe venue de Chine, dirigée par le vétérinaire Li Desheng, ainsi que la faculté vétérinaire de l’université de Gand étaient venues venue prêter main forte au parc pour cette délicate opération. Deux essais de fécondation avaient alors été pratiqués.

«C’est un moment magique auquel nous assistons et qui peut être considéré comme l’aboutissement de 18 mois de travail acharné. Ce moment historique est le début d’une belle histoire», avait à l’époque commenté Eric Domb, directeur de Pairi Daiza.

Quoi qu’il en soit, le petit panda repartira en Chine après avoir fait la joie des visiteurs de Pairi Daiza pendant trois-quatre ans. Après cette période, l’animal qui reste la propriété des autorités chinoises arrive à l’âge adulte. Il est rejeté par sa mère et entame une vie de solitaire. Une vie ailleurs, de panda en captivité.

> La vidéo sur mobile

À lire aussi Le docteur Li Desheng, expert en panda À lire aussi Un bébé panda: marketing rêvé pour Pairi Daiza

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une