Jean Faniel: «Face au PTB, Elio Di Rupo n’est peut-être pas le mieux armé»

Les maux actuels du PS ne se concentrent pas à l’endroit de son président Elio Di Rupo, selon Jean Faniel, le directeur du Centre de recherche et d’information socio-politiques (Crisp).

Relégué dans l’opposition fédérale à l’automne 2014, le parti doit gérer une transition de sa ligne politique.

Les dernières élections de 2014 peuvent également selon Jean Faniel avoir modifié la perception que certains électeurs se faisaient du PTB. «  Le vote en sa faveur paraît moins comme un vote inutile dans la mesure où le parti est désormais plus largement représenté au parlement fédéral, indique Jean Faniel. Et face au PTB, Elio Di Rupo n’est peut-être pas le mieux armé. Son profil reste celui d’une personne d’expérience et de pouvoir. »

Elio Di Rupo est-il toujours l’homme de la situation au PS ? C’est notre débat du jour. Vos commentaires ci-dessous. (Participer au débat sur mobile)