Près de 200 prisonniers de guerre échangés au Yémen

Temps de lecture: 1 min

Les parties en conflit au Yémen ont procédé samedi à l’échange de 194 prisonniers dans la ville de Taëz (sud-ouest), a indiqué le chef d’une des tribus supervisant l’opération. Les forces progouvernementales yéménites ont libéré 118 rebelles Houthis en échange de 76 combattants loyalistes, a déclaré le chef tribal Abdoullatif al-Mouradi qui a mené la médiation.

Des responsables locaux favorables au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi ont confirmé que tous les prisonniers libérés dans le cadre de l’échange sont des combattants. Cette opération n’est pas liée aux pourparlers de paix en cours au Koweït sous l’égide de l’ONU, ont-ils précisé. Ouvertes il y a huit semaines, ces discussions peinent à progresser et la méfiance demeure entre les deux camps : celui du président yéménite soutenu par une coalition militaire arabe menée par l’Arabie saoudite et celui des rebelles chiites Houthis alliés aux partisans de l’ancien chef d’Etat yéménite Ali Abdallah Saleh.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une