Salah Abdeslam a été contrôlé durant une demi-heure après les attentats de Paris

Il a été retenu à Cambrai par des gendarmes, apprend-on à la Commission française sur les attentats.

Temps de lecture: 2 min

Les auditions de la commission d’enquête française sur les attentats commis à Paris le 13 novembre révèlent les doutes que les gendarmes français, en mission de surveillance à Cambrai, nourrissaient à l’encontre de Salah Abdeslam lorsque la Golf de ses amis molenbeekois, Mohammed Amri et Hamza Attou, venus le récupérer dans la capitale française, fut contrôlée le 14 novembre à 9h10 sur une aire de stationnement de Cambrai.

Ce contrôle, présenté jusqu’ici comme « aléatoire » et de routine, a duré une demi-heure et non quelques minutes. « Il apparaît que Salah Abdeslam et les individus qui l’accompagnaient ont été retenus durant une demi-heure environ, un délai anormalement long, alors qu’une vérification d’identité dure 5 ou 10 minutes tout au plus », a-t-on ainsi appris auprès de deux députés, belge et français, membres des commissions d’enquête sur les attentats de Bruxelles et de Paris, en marge de la visite rendue lundi par nos parlementaires à leurs homologues d’outre Quiévrain.

Un doute, une appréhension

« Les gendarmes français ont consulté la base de données judiciaires, ils ont contacté le bureau Sirene qui gère les fichiers Schengen, ils ont photographié les documents d’identité de Salah Abdeslam, bref ils ont utilisé toutes les procédures, la panoplie complète, car ils ont eu un doute, une appréhension  », nous ont-ils déclaré sur foi du rapport de « minutage » des événements ayant suivi les attentats de Paris.

La commission d’enquête française, qui a auditionné les gendarmes concernés par ce contrôle, ne retient pas à leur encontre de faute, les procédures ayant été suivies à la lettre.

Les détails de la commission d’enquête sur Le Soir+

 

À lire aussi Notre dossier sur les attentats de Paris

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une