Londres en voie de Brexit: les marchés assommés

La livre britannique qui tombe au plus bas depuis 1985, le yen qui s’envole, les Bourses qui s’effondrent: les marchés financiers étaient assommés vendredi à l’annonce d’une victoire du Brexit.

«C’est l’un des plus gros chocs sur les marchés de tous les temps», a réagi Joe Rundle, analyste chez ETX Capital. «Les répercussions du vote vont se faire sentir dans le monde entier. L’ampleur des dégâts est difficile à évaluer mais il sera probablement plus important que tous les événements survenus depuis la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008».

La livre plonge

Le scénario tant redouté, celui d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, s’est confirmé au fil des heures, plongeant les investisseurs dans la panique.

Après s’être envolée au-dessus de 1,50 dollar au moment de la fermeture des bureaux de vote, la livre sterling est tombée d’abord sous 1,45 dollar, puis 1,40 dollar, et a poursuivi sa folle descente à des niveaux inédits depuis 1985, jusqu’à 1,3229 dollar, soit une chute de plus de 10% sur la journée. Elle baissait aussi face à l’euro qui s’élevait jusqu’à 81,96 pence, contre 76,02 quelques heures plus tôt.

« Le chaos »

Parallèlement et avant même que l’annonce soit officielle, le yen, valeur refuge, flambait: le dollar chutait à 99,04 yens, du jamais vu depuis novembre 2013, contre 106,84 yens.

Etonnament, les devises se stabilisaient quelque peu une fois les résultats officiels connus, qui donnent le Brexit gagnant avec 51,9% des voix. Mais «avec l’ouverture des marchés européens, la pression sur la livre risque de s’accentuer. Je n’avais pas vu un tel chaos depuis longtemps. Les cambistes ne peuvent s’empêcher de vendre jusqu’à ce que les autorités disent stop, c’est-à-dire interviennent sur les marchés», a réagi Yosuke Hosokawa, responsable des changes chez Sumitomo Mitsui Trust Bank.