Guerre contre Daesh: les F-16 de l’aviation belge sont en route

Ils sont appelés à intervenir en Syrie.

Temps de lecture: 2 min

Une bonne demi-douzaine de chasseurs-bombardiers F-16 se sont envolés lundi matin de la base aérienne de Kleine-Brogel (Limbourg) à destination de la Jordanie, d’où ils opèreront durant un an contre le groupe djihadiste État islamique (EI) en Irak et - pour la première fois pour l’aviation belge - en Syrie, a-t-on appris de source militaire.

Ces avions ont décollé en deux vagues de quatre - avec deux de réserve - entre 09h00 et 19h00, en présence du ministre de la Défense, Steven Vandeput, pour rallier une base aérienne jordanienne dont le nom et la localisation sont tus pour des raisons de sécurité.

Intervention en Syrie

Les aviateurs belges participeront pour la seconde fois à l’opération «Inherent Resolve» dirigée par les Etats-Unis contre l’EI (alias Daech, selon son acronyme arabe), reprenant une mission menée d’octobre 2014 à juin 2015, avant d’être interrompue pour des raisons budgétaires. Les F-16 belges remplaceront en Jordanie des appareils néerlandais, en vertu d’une alternance belgo-néerlandaise baptisée «flip-flop» par les militaires, avec un passage de témoin prévu mardi. Les Pays-Bas fourniront pour leur part le détachement de «Force Protection» chargé d’assurer la sécurité au sol.

Mais les avions belges sont appelés cette fois à également intervenir en Syrie, après le feu vert donné par le gouvernement Michel en réponse à une demande des Etats-Unis.

À lire aussi Notre dossier sur la guerre en Syrie: du rêve au cauchemar

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une