La Commission européenne va prolonger de 18 mois l’autorisation du glyphosate

La Commission européenne a décidé de prolonger de 18 mois l’autorisation du glyphosate, a indiqué mardi le commissaire européen à la Santé et la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, à l’issue du Conseil «Agriculture et pêche» à Luxembourg.

Après plusieurs réunions sans qu’une majorité qualifiée des Etats membres ne puisse être atteinte, l’exécutif européen a finalement tranché lui-même l’avenir de cette substance herbicide controversée.

«Nous en avons parlé à plusieurs reprises avec les Etats membres en comité permanent, en comité d’appel et en bilatérales. Je suis surpris par les positions de certains d’entre eux qui n’ont pas voulu entendre nos propositions», a commenté M. Andriukaitis.

Nouvelle évaluation de la substance

En l’absence d’homologation avant le 30 juin, les Etats membres auraient été contraints de retirer les autorisations de tous les produits à base de glyphosate, parmi lesquels figure notamment l’herbicide Roundup de Monsanto.

«La Commission connaît les obligations juridiques, nous savons pertinemment qu’il y a une échéance fixée au 30 juin et nous allons donc adopter la prorogation pour 18 mois de l’autorisation du glyphosate», a déclaré le commissaire européen.

Ce renouvellement de l’autorisation permettra à l’agence européenne des produits chimiques (ECHA) de mener une nouvelle évaluation de cette substance.

Les défenseurs de l’environnement menaient depuis plusieurs mois une intense campagne contre la reconduction de l’homologation du glyphosate, soupçonné d’être cancérigène. Celui-ci a fait l’objet de plusieurs études scientifiques dont les conclusions divergentes alimentent la controverse.