La criminalité au plus bas en Belgique depuis 15 ans

La police n’a jamais enregistré si peu de faits criminels depuis 2000, rapportent mardi La Dernière Heure, De Morgen et Het Laatste Nieuws sur base de statistiques policières complètes de criminalité 2015 en Belgique. C’est la quatrième année d’affilée que les chiffres baissent.

En 2015, un total de 898.826 procès verbaux ont été enregistrés contre 973.586 en 2014, soit une baisse de 7,7 % à travers tout le pays, et de 10% même à Bruxelles.

Vols en baisse, commerce d’armes en hausse

D’après les statistiques, les plus fortes baisses concernent les vols de véhicule (-14 %), les viols (-7 %), le phénomène des faux agents qui sonnent aux portes (-13 %), les vols de métaux (-11,5 %) ou encore les vols à la tire (-20 %). La menace terroriste et la présence accrue de militaires et de policiers en rue expliquent en partie cette diminution de la criminalité, a déclaré le ministre de l’Intérieur Jan Jambon à la VRT.

En revanche, le commerce d’armes à feu grimpe (+50%) de même que le terrorisme (70%), la fraude sur internet (12,4%) et le trafic d’êtres humains. Le ministre place la lutte contre le trafic d’armes à la tête des priorités et précise que l’augmentation des infractions terroristes est également due au fait que le nombre de comportements punissables a grimpé.

Selon le Jan Jambon, l’objectif est de continuer à utiliser la technologie pour combattre ces phénomènes. L’utilisation des caméras ANPR permet par exemple de détecter, via la reconnaissance des numéros de plaque, les véhicules signalés. Le ministre cite aussi la base de données PNR, pour les données des passagers de compagnies aériennes.