#NotJustANumber: voici les visages des victimes de l’attentat de Bagdad

C’est l’attentat le plus meurtrier dans le monde en 2016. La nuit du 3 juillet, un camion bourré d’explosifs explose dans le très fréquenté quartier commerçant de Karrada, à Bagdad. 213 personnes perdent la vie. 200 autres sont blessés.

Le bilan de l’attentat pourrait encore s’aggraver, les secouristes continuant de rechercher des corps au milieu des décombres des échoppes et des bâtiments détruits par l’explosion.

Commise par le groupe extrémiste sunnite Etat islamique, l’attaque visait à faire un maximum de morts dans le quartier majoritairement chiite, où les badauds, au moment de l’explosion, se pressaient pour faire leurs courses avant la fête marquant la fin du mois sacré du ramadan.

213 morts, 200 blessés. Derrière les chiffres, des visages et des histoires que Mustafa al-Najafi, un Londonien d’origine irakienne a décidé de raconter sur Twitter. Pour que les morts ne défilent pas comme des nombres, il accompagne ses tweets du hashtag « NotJustANumber ». Il rend hommage, entre autres, à Mohammed Mahdi alBadry, tué dans l’attaque à la bombe de samedi. Ce lundi, sa femme a donné naissance à son fils.

Ce mardi ont eu lieu les funérailles d’Akarm. L’internaute explique qu’il était sorti avec ses amis faire du shopping : « Depuis samedi, sa mère ne cesse de pleurer. »

Adel décorait les rues du centre de Bagdad pour l’Aïd. Lui aussi a été tué dans l’attentat.

« Ils ont touché tout le monde. Un petit garçon de 5 ans et un homme de 50. »

Sur le même sujet
Bagdad