Le patron des renseignements français craint de nouvelles méthodes d’attaque de Daesh

Le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure française (DGSI) Patrick Calvar présentait de sombres prédictions le 24 mai dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats 2015. Ses déclarations ont été rendues publiques ce mardi 12 juillet.

Le directeur des renseignements français déclarait être persuadé que Daesh allait monter en puissance en utilisant de nouvelles formes de frappe comme « d es véhicules piégés et des engins explosifs ».

« Ils vont finir par projeter des commandos dont la mission consistera à organiser des campagnes terroristes sans nécessairement aller à l’assaut avec la mort à la clef, annonçait Patrick Calvar. Dès qu’ils auront projeté sur notre territoire des artificiers, [les terroristes] pourront éviter de sacrifier leurs combattants tout en créant le maximum de dégâts ».

Confrontations entre musulmans et extrême droite à craindre

Le patron de la DGSI s’inquiétait aussi de la montée des extrêmes. «  Je pense que nous gagnerons contre le terrorisme. Je suis en revanche beaucoup plus inquiet de la radicalisation de la société et du mouvement de fond qui l’entraîne ».

Patrick Calvar craignait alors des confrontations entre musulmans et extrême droite : « Vous aurez une confrontation entre l’ultra droite et le monde musulman – pas les islamistes mais bien le monde musulman ».

Le 10 mai dernier, le patron des renseignements français était même allé plus loin et avait évoqué une véritable « guerre civile ».

Sur le même sujet
Police et justice