A votre avis: qu’est-ce qu’un métier pénible?

Participez au débat sur mobile

Daniel Bacquelaine, ministre des Pensions, a chargé les partenaires sociaux de définir les métiers lourds. Le ministre veut un accord pour le 19 juillet. On n’y est pas encore…

Réunis ce mardi après-midi pour tenter de s’entendre sur une définition d’un « métier pénible », les partenaires sociaux se sont quittés sans accord. Ils se reverront mardi prochain, date limite fixée par le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), pour aboutir.

À ce stade, syndicats et patrons ne sont toujours pas parvenus à s’entendre. Leur vision de la définition des métiers pénibles est en effet sensiblement différente.

Côté employeur, on réclame une approche individuelle. En gros, leur idée est de soumettre chaque employé à un collège de médecins, en fin de carrière, pour que ces experts jugent à quel point l’exercice du métier a pesé sur leur santé.

Les syndicats ne veulent pas de ce modèle, trop subjectif, et plaident pour une méthode plus collective. Ils veulent définir des critères objectifs généraux, pour que chaque secteur professionnel soit capable de définir si son métier est considéré comme lourd ou pas. Une vision plus proche de l’accord gouvernemental suédois.

Quelle méthode vous convainc le plus ? Selon vous, qu’est-ce qu’un métier pénible ? Participez à notre débat.

Sur le même sujet
SocialMR