La Gaume a sa Maison du Tourisme

Voici une semaine, la première Maison du Tourisme de Wallonie, nouvelle version fusionnée, a officiellement été installée par le ministre du Tourisme, René Collin. Il s’agit de la Maison du Tourisme de Gaume, à Virton. Georges Behin, son directeur, n’est pas du genre à faire traîner les choses. Il a donc mené sa barque pour finaliser ce dossier dès que possible.

Cette Maison du Tourisme (MT) tourne rondement depuis 17 ans. Elle avait déjà été la première « Maison » opérationnelle en Luxembourg, à l’époque, avec sept communes à son bord (Virton, Saint-Léger, Rouvroy, Etalle, Tintigny, Meix-devant-Virton et Musson). Chiny et Florenville s’y ajoutent désormais. De son côté, le syndicat d’initiative (SI) de Virton, intégré dans cette MT et fort de 500 membres cotisants, ce qui constitue un record wallon, a été le premier agréé par le Commissariat général au tourisme en Luxembourg.

Dans cette MT, la Gaume est presque entièrement réunie, hormis Habay qui restera logiquement intégrée avec les communes du Parc naturel de la Haute-Sûre/Forêt d’Anlier dont elle fait partie, et hormis les villages de Halanzy et Rachecourt, dans la commune d’Aubange tournée vers le Pays d’Arlon.

« En Gaume, nos “accordailles” auront duré 22 mois, le temps de bien préparer la cérémonie, dira le directeur qui cédera le flambeau fin d’année à Adèle Reuter, directrice adjointe.

On aurait pu aller plus vite puisque les neuf communes étaient d’accord depuis décembre. Mais si les hommes politiques passent, les fonctionnaires restent et certains s’accrochent… à des interprétations tatillonnes. Lassé de leurs tergiversations, j’ai souhaité rencontrer René Collin en tout début d’année pour lui dire mon sentiment. Et lorsque nous nous sommes quittés, il m’a promis que si tout notre dossier était prêt pour le 1er mai, la reconnaissance serait acquise au 1er juillet. »

C’est chose faite. « La Gaume est encore plus cohérente pour sa promotion touristique comme elle l’est quasiment pour son parc naturel avec lequel nous travaillons. Nos communes ont chacune leurs atouts, diversifiés et complémentaires. Elles apportent toutes une participation au budget de la MT. Nos 16 syndicats d’initiative seront associés au travail d’accueil, de promotion et d’animation de la MT. Sans eux, pas de proximité suffisante. Et avec le nouveau code wallon du tourisme, il y aura encore plus de synergies entre les SI et la MT. »

A noter qu’il y aura aussi d’autres synergies avec les maisons du tourisme voisines, associées à différents projets tels la carte de la Lorraine gaumaise avec Herbeumont et les circuits autour de la chaussée romaine d’Arlon à Chameleux. De même avec les voisins français d’Ardenne et Lorraine.

Côté personnel, la MT de Gaume tournera désormais avec dix personnes, SI de Virton compris. A Florenville, sur les 4 employés, une a perdu son emploi, une autre a été engagée par le parc naturel de Gaume, une troisième est passée à Virton et la 4e restera en place à Florenville à temps plein, avec un financement partiel du SI et de la MT de Gaume.