Explosion à Ansbach: l’auteur présumé devait être expulsé en Bulgarie

Sa demande d’asile avait été rejetée par l’Allemagne il y a un an.

Temps de lecture: 2 min

L’auteur présumé de l’attentat suicide, qui a eu lieu ce dimanche soir à proximité d’un festival de musique à Ansbach, devait être expulsé en Bulgarie, a indiqué un porte-parole du ministère de l’Intérieur. Le bilan s’élève désormais à quinze blessés, dont quatre grièvement.

Le réfugié syrien de 27 ans était arrivé en Allemagne deux ans auparavant. L’année dernière, sa demande d’asile avait été refusée. Le ministère n’a pas précisé la raison pour laquelle son expulsion n’a finalement pas eu lieu.

Perquisition dans un hébergement pour réfugiés

La police a annoncé avoir saisi plusieurs objets dans un hôtel reconverti en hébergement pour réfugiés. Elle n’a cependant pas voulu confirmer si cet établissement était également le lieu de résidence du réfugié syrien âgé de 27 ans, qui a blessé douze personnes ce dimanche soir dans une explosion devant un restaurant à Ansbach.

« Une enquête a été menée autour de l’auteur présumé » , a déclaré un porte-parole. « Nous ne pouvons rien préciser pour le moment » .

Des motivations toujours inconnues

Selon le ministre de l’Intérieur de Bavière, Joachim Herrmann, cette explosion était « très vraisemblablement » un acte de terrorisme islamiste. « Il s’agit malheureusement d’un nouvel attentat terrible, qui à coup sûr accroît l’inquiétude des gens » , a-t-il ajouté.

L’auteur de l’attentat avait tenté par deux fois dans le passé de mettre fin à ses jours et séjourné dans une clinique psychiatrique, selon le ministre, qui a précisé ne pas savoir si l’homme était aussi animé d’intentions suicidaires.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une