17 août 1826: ouverture de la librairie Hachette

Louis Hachette a 26 ans quand il achète la librairie Brédif, rue Pierre Sarrazin à Paris. Le fils de pharmacien, précepteur d’enfants à ses heures perdues, est ambitieux car très vite, il publie ses propres ouvrages scolaires. Le choix est bon car quelques années plus tard, il obtient toutes les commandes du Ministère de l’Instruction publique. En 1836, il reçoit même le titre de « libraire de l’Université ». Jusqu’en 1850, sa maison se consacre exclusivement à l’édition scolaire et universitaire. Il publie par la suite des écrivains aussi talentueux que Victor Hugo ou Georges Sand.

Passionné par l’édition, Louis Hachette se montre aussi un excellent commercial. C’est lui qui le premier, propose aux libraires de prendre un exemplaire de toutes ses publications, avec la possibilité de les lui renvoyer s’ils ne sont pas vendus au cours de la première année. C’est encore lui qui installe des librairies dans les gares. Il rencontre en effet en 1853 Eugène de Ségur, président de la Compagnie des Chemins de fer de l’Est qui lui accorde l’exclusivité de ces points de vente et concessions sous la condition qu’il publie les histoires pour enfants de son épouse, la comtesse de Ségur…