Londres: l’auteur de l’attaque terroriste dans le métro est condamné à la prison à vie

Muhaydin Mire a été reconnu coupable de tentative de meurtre par décapitation.

Temps de lecture: 2 min

Fin 2015, Muhaydin Mire, 30 ans, avait blessé deux personnes à l’entrée de la station de métro de Leytonstone à Londres. Après avoir comparu devant un tribunal londonien, il a été reconnu coupable de tentative de meurtre par décapitation et condamné à la prison à vie, avec un minimum incompressible de huit ans et demi.

L’agression au couteau avait été qualifiée de terroriste par les autorités.

À lire : Attaque « terroriste » dans le métro de Londres, l’assaillant arrêté (vidéos)

Des motivations liées à la Syrie

« C’était une tentative de tuer une personne innocente pour des motifs idéologiques en lui coupant la gorge à la vue de tous pour avoir un impact maximal  », a martelé le juge. Malgré les troubles mentaux dont souffrait Muhaydin Mire au moment des faits, le juge a considéré que ces motivations étaient liées aux premières frappes aériennes britanniques visant le groupe Etat islamique (EI) en Syrie. Ces frappes étaient intervenues deux jours avant l’attaque.

Des éléments incriminants

Les enquêteurs avaient trouvé des images associées au groupe Etat islamique (EI) et aux attentats à Paris sur son téléphone. Des images montrant un exercice de la police britannique avaient également été trouvées. Et selon la chaîne de télévision Sky News peu après les faits, des témoins ont dit que le suspect avait évoqué la Syrie et « apparemment crié ‘’C’est pour la Syrie’’  ».

Muhaydin Mire va effectuer huit ans et demi de prison à l’hôpital psychiatrique de haute sécurité de Broadmoor (centre de l’Angleterre).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une