Belgique: un village de 35 habitants envahi par des chasseurs de pokémons (photos et vidéos)

La folie « Pokémon Go » a encore frappé. Cette fois, c’est à Lillo, un petit village anversois, que se rejoignent chaque jour des milliers de dresseurs.

Temps de lecture: 2 min

Depuis la sortie du dernier jeu de Nintendo et de Niantic Pokémon Go, les situations insolites ne manquent pas de se produire. Nombreux sont les dresseurs qui parcourent et arpentent les rues et sentiers à la recherche des monstres de poche. Prêts à tout pour compléter leur pokédex, les joueurs n’hésitent pas à se déplacer un peu partout, même dans les endroits les plus tranquilles. C’est, d’ailleurs, ce qui s’est passé dans le petit village de Lillo, un ancien fort militaire situé non loin du port d’Anvers.

Envahis par les krabbys

Depuis la sortie du jeu, la petite bourgade de, seulement, 35 habitants a été investie par des dresseurs de pokémons, venus défiler en masse dans ses sept rues afin de capturer des krabbys. En effet, l’endroit abriterait de nombreux pokémons au mètre carré. Du “ jamais vu ” pour ces villageois, aussi appelés krabbenvangers (pêcheurs de crabe), qui estiment, néanmoins que la situation était amusante au départ, elle tend à devenir intenable.

Du pour et du contre

Certains commerçants ont, évidemment, pu profiter de cette invasion de dresseurs. C’est, notamment, le cas de Marleen De Deyne, tenancière de café :“ En général, c’est désert. Mais maintenant, des milliers de personnes passent par ici chaque jour, peu importe le temps ”. Pourtant même si cet afflux de chasseurs fait davantage vivre Lillo, il vient, aussi, avec quelques inconvénients tels que des parkings bondés, du bruit ou, encore, des déchets dans les rues.

Voir la vidéo sur mobile

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    Sur le même sujet La UneLe fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une