JO 2016: Evi Van Acker malade «à cause de l’eau sale et contaminée de Rio»

Alors qu’elle menait le classement général du Laser Radial après trois régates, la navigatrice belge Evi Van Acker a vécu une journée cauchemardesque ce mercredi, dégringolant au classement après les deux régates du jour. Aujourd’hui classée à la dixième place provisoire avant les quatre dernières régates prévues ces vendredi et samedi, les chances de médaille s’amenuisent pour Van Acker, médaillée de bronze à Londres en 2012.

Selon le coach de l’athlète gantoise, Wim van Bladel, interrogé par la chaîne flamande VTM, Evi Van Acker souffre en fait d’une infection bactérienne qui trouverait son origine dans « l’eau sale et contaminée de Rio ».

Ce dernier affirme que la navigatrice serait diminuée suite à une bactérie venue des eaux de Guanabara Bay, où se disputent les compétitions de voile.

Le COIB a confirmé dans un communiqué que Van Acker souffrait des conséquences d’une grosse infection gastro-intestinale. « Ce qui complique le fait de servir de gros efforts pendant un temps prolongé », explique-t-on.

« Un programme a été élaboré en accord avec le physiologue Peter Hespel afin d’amener Evi à récupérer le mieux possible pour les dernières 36 heures de compétition afin qu’elle puisse tirer le maximum des ressources d’énergie qui lui restent », dit encore le communiqué.

Fin juillet, plusieurs médias avaient déjà confié l’inquiétude de nombreux Brésiliens et sportifs quant à la pollution dans la baie de Rio. Un cadavre, des excréments et des ordures par dizaines avaient même été repérés par les journalistes sur place. Depuis, les organisateurs des Jeux ont tenté de dégager au maximum ces ordures afin d’assurer l’organisation des épreuves de voile.