Le maire de Rio promet la tenue des Jeux Paralympiques malgré les rumeurs d’annulation

Le maire de Rio fera appel d’une décision judiciaire bloquant les transferts de fonds publics au Comité international paralympique (IPC), a-t-il annoncé lundi, en promettant que ces Jeux seraient bien maintenus du 7 au 18 septembre.

Temps de lecture: 2 min

« C e serait une honte pour le Brésil de ne pas faire ces Jeux », a affirmé Eduardo Paes en conférence de presse, après une réunion avec le président du Comité Paralympique International, Philip Craven et son directeur général Xavier Gonzalez.

La mairie déboursera jusqu’à 150 millions de réais (42,4 M d’euros) pour les Paralympiques, si besoin est, a précisé M. Paes. Vendredi, une juge fédérale avait interdit à la mairie de Rio et au gouvernement central de délivrer des fonds au Comité organisateur Rio 2016, alléguant qu’il n’y avait pas de transparence sur leur utilisation. Une décision prise sur fonds de grave récession économique au Brésil et de crise politique majeure. Mais le maire carioca, qui a fait des JO sa grande priorité, a promis la transparence la plus totale.

«  Nous allons dire clairement où ira cet argent. Le Comité est une entité privée qui ne suit pas les mêmes normes de transparence que le service public », a-t-il expliqué. «  Les Jeux Paralympiques sont un exemple de dépassement de soi dans le sport, mais pas encore un modèle rentable. Ils ne sont pas aussi attirants (que les JO) et la vente de tickets est plus difficile. Mais j’ai signé un document qui garantit la réalisation de ces Jeux ».

«  La mairie est garante des Jeux paralympiques. La mairie a une situation financière saine, paye ses factures et fonctionnaires et a de l’argent dans ses caisses. Il y a trois semaines, nous avons vu que le comité n’avait pas d’argent pour payer certaines factures. Si besoin est nous allons faire un accord pour assurer ses ressources », a-t-il insisté.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une