Le Grand Jojo sur le décès de Toots Thielemans: «C’était un monument»

Le chanteur bruxellois Grand Jojo a appris ce lundi matin le décès de Toots Thielemans. « C’est une très grande tristesse, une très très grande perte. J’espère qu’on lui érigera un monument, parce que s’il y en a bien un qui représentait la Belgique, c’était lui », souligne-t-il.

« Nos racines étaient les mêmes », se souvient le Grand Jojo, dont les grand-parents habitaient dans les Marolles, là où Jean-Baptiste dit Toots a grandi.

« Quand on avait l’occasion de se rencontrer en dehors de la musique, il me racontait ses expériences aux Etats-Unis. On prenait aussi plaisir à parler ensemble en bruxellois. C’était l’un des derniers avec qui je pouvais blaguer en bruxellois », se remémore le Grand Jojo.

« C’était mon idole »

« Il souhaitait bon anniversaire en jouant de l’harmonica par téléphone. C’était un homme charmant, très amical, resté très simple. »

« C’est mon idole. Dans mon studio, j’ai plein de photos de lui. Il m’a même offert un harmonica », se rappelle encore le chanteur populaire.« C’est un monument, tout simplement ».

Le Grand Jojo ne doute pas que son ami Toots Thielemans recevra les funérailles qu’il mérite, mais il espère qu’un monument à son effigie sera construit à Bruxelles.

L’harmoniciste et compositeur de jazz bruxellois Toots Thielemans s’est éteint ce lundi matin à l’âge de 94 ans.