Tour d’Espagne: Jonas Van Genechten bat Gilbert et remporte la 7e étape (vidéo)

Les attaques ont fusé à l’occasion de la septième étape du Tour d’Espagne, toujours installée dans le nord du pays, sous les fortes chaleurs (jusqu’à 34ºC). Si les Belges Sander Armée (Lotto-Soudal) et Victor Campenaerts (Lotto NL-Jumbo) avaient pris l’échappée matinale pour perdurer en tête de la course pendant une centaine de kilomètres, ce sont l’Espagnol Luis Leon Sanchez (Astana) et l’Australien Simon Clarke (Cannondale) qui ont animé le final de cette étape en sortant à deux dans les vingt derniers kilomètres vers Puebla de Sanabria.

Les deux hommes ont tenu tête au peloton jusqu’aux 200 derniers mètres mais le final, en légère montée (5 % de moyenne), a favorisé les hommes puissants. C’est ainsi le Thudinien Jonas Van Genechten (IAM) qui a débordé les derniers rescapés du groupe de tête pour tenir tête aux autres sprinters du peltoon et devancer Daniele Bennati (Tinkoff), Alejandro Valverde (Movistar) et le champion de Belgique Philippe Gilbert (BMC).

Van Genechten remporte ainsi sa première étape sur un Grand Tour (Giro, Tour et Vuelta) et offre à l’équipe IAM son premier succès sur la Vuelta. Le coureur wallon de 29 ans est à la recherche d’un contrat pour la prochaine saison suite à la disparition, en fin d’année, de l’équipe suisse IAM.

> Cliquez ici pour voir la vidéo sur mobile.

« Les chances pour gagner une victoire au Tour d’Espagne sont très faibles, alors dès que l’on a l’occasion, il faut essayer », a confié Jonas Van Genechten au micro d’Eurosport. « J’ai essayé dans la première étape, dans la 2e étape aussi, mais là j’étais un peu limite (il a terminé 5e dans l’étape remportée par Gianni Meersman, ndlr). Ici, cette étape était un vrai objectif. J’ai tout fait pour accompagner le peloton jusqu’au sprint. C’est ma plus grande victoire », a ajouté le Hennuyer, pour son premier Grand Tour.

Au classement général, le Colombien Darwin Atapuma (BMC) assure son maillot rouge de leader avant les deux prochaines étapes annoncées dans la haute montagne. Parmi les favoris, l’Espagnol Alberto Contador (Tinkoff) a été victime d’une nouvelle chute à 500 mètres de l’arrivée de cette 7e étape. Il ne perd toutefois pas de temps au général suite à la règle des trois derniers kilomètres.