Sarkozy: «Il faut être arrogant pour penser que l’homme a changé le climat»

L’ancien chef d’État français s’est laissé aller à un commentaire climato-sceptique.

Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 1 min

C’est une casquette qu’on ne lui connaissait pas encore. Nicolas Sarkozy est désormais… climato-sceptique. « On connaissait son ‘L’environnement, ça commence à bien faire’ et son penchant pro-gaz de schiste… un nouveau cap est franchi », rapporte le site d’information du journal Marianne qui a assisté à une intervention du candidat à la présidentielle devant un groupe de chefs d’entreprise.

En contradiction avec ses déclarations de 2007

«  Cela fait 4 milliards d’années que le climat change. Le Sahara est devenu un désert, ce n’est pas à cause de l’industrie. Il faut être arrogant comme l’homme pour penser que c’est nous qui avons changé le climat… », a osé l’ancien chef de l’État français. Des propos bien éloignés de ses convictions de 2007, au moment où il initiait le Grenelle de l’environnement. Il avait alors prononcé un discours vibrant dans lequel il déclarait notamment : «  Il faut avoir le courage de reconnaître que nous ne pouvons plus définir des politiques en ignorant le défi climatique, en ignorant que nous détruisons les conditions de notre survie. » Il a visiblement changé d’avis depuis.

À lire aussi Le climat s’échauffe, les océans trinquent À lire aussi Nicolas Sarkozy coiffe son képi de campagne
Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    La Une Le fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une